Noutéka

2016 - en cours






Noutéka vient de la langue créole et est empruntée à l’écrivain créole Patrick Chamoiseau. Dans un passage de son livre Texaco (prix Goncourt 1992), il évoque le mouvement de migration des anciens esclaves vers l’intérieur des terres lors de l’abolition de l’esclavage en Martinique. Cette formule, répétée dans le texte comme une incantation, scande cette quête de liberté passant par une conquête du territoire. Le Noutéka est un acte collectif d’appropriation de l’espace qui lie étroitement l'identité des peuples caribéens à la nature et au paysage.

Le projet Noutéka est une traversée photographique intime de l’archipel antillais déployant les contours d’un territoire trouble, au delà des cartes et du temps.














Magali Paulin, 2018 © All right reserved